L’actu

Appel à la grève le 18 mars dans les organismes de sécurité sociales

  • mars 2014
  • Posted By Patricia MARTIN
  • 0 Comments

Négociation salariale reportée, classification bloquée, coupes sombres dans les effectifs… L’actualité du Régime Général de la sécurité sociale est amère. Avec les nouvelles Conventions d’Objectifs et de Gestion (COG), les conditions de travail se durciront encore, la qualité de service public à laquelle ont droit les assurés se dégradera, le pouvoir d’achat des salariés subira de nouvelles attaques.

C’est sur ces revendications fondamentales que les fédérations CFDT, CFTC, FO, CGT, CGC, appellent l’ensemble des salariés du Régime général à se mettre massivement en grève le 18 mars 2014.
Nous devons nous faire entendre des Pouvoirs publics car la situation ne peut plus durer.
- 15 000 emplois supprimés en quelques années :
Dans la branche famille les 700 contrats d’avenir ne sont prévus que pour 2 ans. 1700 emplois pourraient être supprimés dans cette branche.
La négociation des COG maladie, recouvrement et vieillesse conduit la CNAMTS à interdire toute embauche en CDI jusqu’à nouvel ordre.
Ces décisions vont augmenter le nombre des contrats précaires, les conditions de travail vont continuer à se dégrader.
Qu’en pensent les hauts fonctionnaires qui nous gouvernent, incapables de réformer eux-mêmes la fonction publique ?

- Une valeur du point bloquée depuis quatre ans, alors que nous ne disposons d’aucun avancement automatique…
Quatre ans sans augmentation de la valeur du point, c’est inacceptable.
La hausse des prix sur ces 4 dernières années s’élève à 6,6 %. Quant à la classification, elle devrait se négocier à coût constant ou même permettre de nouvelles économies budgétaires.
Veut-on, à la Sécu aussi, créer des nouveaux travailleurs pauvres ?

- Des assurés, des allocataires, des retraités, qui se heurtent à des guichets fermés, qui ont des retards de plusieurs mois parfois dans le paiement de leurs retraites ou de leurs frais de santé :
Est-ce cela la modernisation du service public à la sauce de ce gouvernement ?
La sécurité sociale est menacée. Au nom du dogme de la réduction des dépenses publiques de nouvelles mesures de réductions budgétaires se profilent.

Pour bon nombre de salariés, le mal-être devient souffrance et les troubles psychosociaux se développent dans nos organismes.

Parce que nous refusons de nouvelles suppressions d’emplois,
Parce que nous voulons vivre dignement de notre travail,
Parce que toute nouvelle dégradation de nos conditions de travail serait insupportable pour les personnels qui se sentent méprisés, traités comme des pions,

Alors la CFDT appelle à faire grève le 18 mars prochain.

La CFDT, avec les autres organisations syndicales, appelle le personnel à s’opposer à cet engrenage de rigueur, de destruction des droits et acquis, et de détérioration des conditions de travail.

Contact : Patrick PRADAL – 06.31.97.17.17

Comments