L’actu

La CFDT Métallurgie Midi-Pyrénées signe un accord sur les minima pour 2016

  • mars 2016
  • Posted By Patricia MARTIN
  • 0 Comments

La CFDT Métallurgie Midi-Pyrénées, en négociant et signant début mars, deux accords sur les rémunérations, apporte des réponses concrètes à l’amélioration du pouvoir d’achat des salariés, en particulier de tous ceux qui travaillent dans les petites entreprises, qui sont majoritairement privés de représentation syndicale et par là même de négociation annuelle sur les salaires. Mais aussi pour tous les salariés, y compris dans les grandes entreprises, trop nombreux, qui sont en dessous ou bien rattrapés par les minima conventionnels.

Ces deux accords, applicables à l’ensemble des entreprises de la Métallurgie en Midi-Pyrénées à l’exception du département des Hautes-Pyrénées, fixent pour l’un le salaire annuel minimum par coefficient en dessous duquel aucun salarié ne peut être rémunéré, pour l’autre la valeur du point servant de base au calcul de la prime d’ancienneté ainsi que la valeur de la prime de vacances et de l’indemnité de panier pour le personnel de nuit.

Une augmentation moyenne de la grille des taux effectifs garantis de + 1,01 % a été obtenue pour les niveaux II, III et IV (c’est-à-dire des coefficients 170 à 285 inclus) regroupant plus des deux tiers des effectifs non-cadres. La revalorisation moyenne pour l’ensemble de la grille est de 0,86 % (l’inflation 2015 hors tabac a été de 0,0 % et le SMIC a été augmenté de 0,6 % au 01/01/16).

La CFDT a obtenu pour le coefficient 215 la plus forte augmentation, à savoir + 1,10 % ce qui est significatif étant donné que ce coefficient, seuil d’accueil des Baccalauréats professionnel et technologique notamment, est aussi un des coefficients qui regroupe le plus grand nombre de salariés (13,2 %) et c’est aussi le coefficient de référence de l’accord prévoyance.

info valeur TEG 2016 : UMMP_Valeur_TEG_2016

Pour tout contact : Jean Luc LABUSSIERE : 06.87.27.79.42

Comments